Néris-les-Bains

L’eau a fait son chemin partout dans l’Allier. A Néris-les-Bains, au cœur de la vallée de Montluçon, elle prend la forme de sources chaudes et abondantes, exploitées depuis l’Antiquité. Tout comme Evaux-les-Bains, sa voisine des Combrailles, cette station thermale, l’une des plus anciennes sur la Route des Villes d’Eaux du Massif Central, allie la modernité de ses thermes à la pointe de la technique à l’exotisme des cités thermales d’antan. Les curistes y apprécieront la douceur de vivre et toutes les autres curiosités d’eau comme l’Aquarium tropical, une des attractions majeures de la cité.

Néris l’exotique

A Néris-les-Bains, les civilisations se bousculent et s’observent. Du parc des arènes qui épouse parfaitement la forme de l’amphithéâtre antique et qui évoque avec force la voluptueuse cité gallo-romaine, la visite guidée vous conduira au cœur de l’histoire médiévale des nérisiens à travers la découverte de l’église romane et de la nécropole mérovingienne. Echo d’une époque plus récente, les thermes, classés Monument historique, le casino et les hôtels aux façades précieuses, tout comme les promenades aménagées, évoquent le temps fastueux des curistes mondains du XIXème siècle. Une atmosphère incomparable à savourer à l’ombre des grands tilleuls…

De Néris à Montluçon

Près de l’ancienne gare de Néris-les-Bains, construction de granit rose à la toiture multicolore dessinée par l’architecte Louis Brachet, on se souvient qu’autrefois une ligne de chemin de fer réunissait Néris et Montluçon. Si la voie n’eut pas le succès escompté puisqu’elle ne fonctionna que de 1931 à 1939, elle fait aujourd’hui le bonheur des promeneurs. Le long d’un itinéraire de 6 kilomètres, l’ancienne voie ferrée aménagée en voie piétonne offre de magnifiques paysages du haut des trois viaducs construits au dessus de la campagne montluçonnaise.

Une destination pour les touristes actifs

Enchâssée dans un environnement naturel préservé sur les contreforts du Massif central, la cité nérissoise est le point de départ idéal pour sillonner, à pied, à vélo ou à cheval, les nombreux chemins buissonniers du verdoyant plateau des Combrailles. Les sentiers cachés, les lacets escarpés et la multitude de petits ruisseaux vous mèneront au pied de sites spectaculaires, comme ces ruines grandioses du château de l’Ours qui surplombent les gorges du Cher.

Derniers articles du blog

Déménager dans la région de Chalon-sur-Saône

Se rendre à Chalon

Météo à Chalon